Go to the top

Blog

Hoegaarden Party
Mardi / juin 16, 2015 /

Hoegaarden Party

Camille LEBRE / Beer, Blog, Event / 0 Comments

Le blog Street Planneur permettait de gagner 2 fois 2 places pour la garden-party d’Hoegaarden. Forcé de constater que la bonne étoile de la bière est avec moi, je me rends le 4 juin aux jardins du Musée de Montmartre. Merci Street Planneur !

Après une montée sous un soleil qui fait mal à plus d’un parisien, nous (oui, 2 x 2 places implique un invité) voilà dans les jardins. Première impression, le lieu est vraiment magnifique. Je ne connaissais pas du tout et je conseille à tous ceux de passage dans la capitale d’y faire un tour, c’est bon, c’est calme, ça sent presque la campagne.

La marque s’est associée à PS Live pour créer cet événement privé afin d’annoncer la nouvelle plateforme de marque, basée sur l’optimisme (« voir le verre à moitié plein » et « la bière qui relaxe après une journée de travail ») et de nous présenter ses deux nouvelles bières « radler » (moins de 2° d’alcool) lemon et agrumes. La marque n’avait pas créé de nouvelle bière depuis la rosée (aromatisée à la framboise) en 2012. La marque double donc son catalogue avec les deux nouvelles venues.

Pour ce qui est de la soirée, un bar est prévu pour servir les bières (ou les jus de fruits), un buffet propose plusieurs plats crus ou à la placha aromatisés à la bière et un stand propose des smoothies et des glaces pour lutter contre la chaleur de cette fin d’après-midi. Sur le côté, un espace jeu est installé et dans un coin un photocall pour repartir avec sa petite photo. Tout ça sur fond d’un DJ set de Clo (Alex & Annie, We Are Enfant Terrible).

Dans un deuxième jardin, un espace jeu avec un terrain de molky et le jeu « de la grenouille » est aménagé. Un autre espace « détente » avec des Fatboys est situé juste à côté.

 

Dans le jardin du bas, un jeu de croquet est installé ainsi qu’un second espace détente.

Après être passés nous faire tirer le portrait et remercier notre hôte, nous nous dirigeons vers la sortie. Là, ultime surprise, des hôtesses nous attendent avec un sac comprenant les quatre bières de la marque et un verre édition limitée. C’est un peu la cerise sur le gâteau si je puis dire.

Au final, un super temps pour une super soirée sans fausse note. Et encore un grand merci à Street Planneur pour les invitations.

Heineken : The Place to Beer
Mardi / juin 16, 2015 /

The Place to Beer

Camille LEBRE / Beer, Blog, Event / 0 Comments

Heineken et Oconnection se sont installés dans le Palais Brongniart du 21 au 23 mai 2015 pour créer l’événement The Place to Beer. L’occasion pour moi de profiter d’une petite bière dans ce lieu majestueux.

Au centre de  la grande salle un bar est installé, sur le côté gauche deux animations sont proposées : une dégustation des bières de la marque à l’aveugle et une initiation à la double fermentation.
Dans le fond, des tireuses sont installées pour apprendre à servir sa bière comme un pro. Cette animation est entourée de deux stands d’atelier cuisine parrainés par Pierre Augé, multiples vainqueurs de Top Chef, présent avec deux de ses compères (Noémie et Adel pour ceux qui les connaissent).

Dans la salle de droite, un atelier cocktail propose d’apprendre avec un barman professionnel comment préparer un « Heineken Julep » (mojito avec de la bière) ou un cocktail sans alcool, le « Pelforth Radler Sunset ». Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, j’ai eu une tendance naturelle à opter pour le Julep.

Dans la salle du fond, un parcours permettant de découvrir les processus de la fabrication de la bière est installé. Puis, un stand permet de découvrir comment notre langue goûte les différents aliments. Enfin, un stand propose des associations entre plats et bières.

Dans le palais sont aussi répartis deux photocalls et plusieurs stands de producteurs de bière indépendants et de nourriture (gaufres, sandwichs, bouchées vapeurs…).

Plus le temps passe, plus le palais se remplit. Un DJ prend les commandes et les visiteurs commencent à se lâcher, une bonne soirée offerte par Heineken.

YouTube évolue.
Mardi / mar 31, 2015 /

Youtube se met à la 4K

Camille LEBRE / Blog, Veille, Vidéo / 0 Comments

La technologie avance après la HD, la 3D, voici la 4K. Pour ceux qui ne le savent pas encore la 4K est une nouvelle résolution qui équivaut à celle présente dans une salle de cinéma.

YouTube souhaitant conserver sa place de première plateforme de vidéos en ligne évolue. Aujourd’hui, il nous propose ses premières vidéos 4K, histoire de nous en mettre plein les yeux. C’est beau, mais pour vivre l’expérience il va vous falloir un minimum d’équipement :

  • Pour avoir une lecture fluide, votre machine a intérêt d’être dotée d’une puissante carte graphique (plus de pixels à afficher = plus de puissance requise).
  • Un écran 4K. Cela semble évident mais il vous faut un écran adapté à la nouvelle résolution (3 840 x 2 160 pixels).
  • Une connexion rapide. Vu le poids de ces vidéos, la fibre est ici conseillée.

Pour lancer son nouveau service YouTube nous propose quatre vidéos : de la K-POP, une éruption volcanique, la fabrication de billes de paintball et le trailer d’un jeu vidéo. Je vous laisse les découvrir ci-dessous :

Source : Gizmodo

Scentee
Dimanche / mar 29, 2015 /

L’odeur dans votre poche.

Camille LEBRE / Blog, Objet connecté, Veille / 0 Comments

Aujourd’hui, nos téléphones nous offrent accès à l’image, la musique et la vidéo. Mais ces deux sens sont-ils suffisants lorsque le marketing sensoriel envahit nos quotidiens.

Comme dirait ma chère maman lors de l’arrivée sur une scène de meurtre au cinéma, « heureusement qu’il n’y a pas l’odeur ». Aujourd’hui, les spécialistes du divertissement intègrent peu à peu cette notion à l’heure spectacle, comme ajouter l’odeur sur un hologramme.

Et nos chers téléphones dans tout ça ? Véritable bijou de technologie, il aurait été étrange que ces appareils soient délaissés de cette pratique. C’est une fois de plus du Japon que nous vient le premier gadget à odeur. ChatPerf nous propose Scentee, un diffuseur d’odeurs à brancher sur nos smartphones. Le parfum peut être diffusé de manière régulière, à la manière d’un désodoriseur, ou à la réception d’une notification. Encore limité, le petit objet offre 5 parfums : rose, lavande, romarin, fraise et café. Mais il est fortement probable que l’idée séduise, nous verrons ainsi le catalogue évoluer.

Bientôt, Interflora vous enverra une notification accompagnée d’un parfum de fleurs, ou Starbucks vous proposera une promotion au doux fumet d’un expresso.

Source : Cnet France

TWA lance le cookie dans la vie réelle.
Dimanche / mar 15, 2015 /

Le cookie : du web vers le réel

Camille LEBRE / Blog, Objet connecté, Veille / 0 Comments

Le cookie, ami ou ennemi des internautes ? En tout cas aujourd’hui, tout le monde le connait et tous les sites en parlent. Et si cet espion virtuel se glissait dans votre poche ?

Scandale Snowden oblige, aujourd’hui tout le monde connait le fameux cookie et les sites internet doivent nous en parler.
Vous avez vécu dans une grotte ? Ok… le cookie est un petit fichier que les sites internet glissent sur votre ordinateur. Il sert à savoir comment vous naviguez sur un site, comment vous passez d’un site à un autre, mais aussi à vous aider : retrouver son panier client, consulter les derniers articles vus…

Aujourd’hui, l’agence TWA Helsinki sort l’objet du virtuel. Il s’agit d’un porte-clés avec une puce RFID, donc potentiellement sous une autre forme. Il permet aux annonceurs de suivre leurs clients d’un magasin à l’autre, dans leurs décisions d’achats et plus si affinités…

Envie de toujours plus de data sur vos clients ? À vous d’essayer, sinon vous pouvez regarder la vidéo proposer par TWA Helsinki :

 

Source : connect.object

Un casque en réalité augmentée permet de supprimer les logos.
Samedi / mar 07, 2015 /

Marre de la pub ? Et si vous ne la voyez plus.

Camille LEBRE / Blog, Publicité, Veille / 0 Comments

La pollution publicitaire fait toujours débat. Grenoble décide de supprimer ses espaces publicitaires, les consommateurs en ont marre d’être sollicité chaque seconde…

Aujourd’hui, sur internet les extensions types AdBlock connaissent un vrai succès. D’un autre côté, on nous parle beaucoup de réalité augmentée et de plus particulièrement de « casque » ou « lunette » à réalité augmentée. C’est en réunissant ces deux tendances que quatre étudiants ont décidé, durant un hackaton de 48h, de créer un casque qui fait « disparaître » le moindre logo de votre champ de vision.

Une caméra, une base de données d’images et un peu de bricolage ont permis de flouter les logos reconnus par le casque. Mais la bonne idée ne s’arrête pas là ! Les quatre compères ont décidé de livrer leur projet en open source sur le site Github. Envie d’essayer le casque ? De l’améliorer ? C’est par ici.

 

Source : Gizmodo

Publicités japonaises
Samedi / déc 13, 2014 /

Publicités japonaises : étrange…

Camille LEBRE / Blog, Insolite, Publicité, Veille / 0 Comments

Nous sommes samedi et pour célébrer ce week-end un petit instant de légèreté venu d’Asie.

Nous savons tous que la culture japonaise est en bien des points différente de la nôtre, alors voici une compilation de publicités plutôt déjantées (pour nous européens) :

Sur ceux : « 良い週末を持っている! » (Yoi shūmatsu o motte iru !)

Sacré Caractères de France Culture
Jeudi / déc 11, 2014 /

Sacrés Caractères : plongez dans l’histoire des typo

Camille LEBRE / Blog, Typo, Web-série / 0 Comments

France Culture nous propose une web-série, intitulée « Sacrés Caractères », sur l’histoire et l’utilisation de 12 typographies.

Il y a les mal-aimés comme le Comic Sans, les modernes comme Futura et plusieurs de leurs consoeurs. Ce qui est intéressant c’est de voir la création et l’utilisation de ces polices mêlées à l’histoire du monde.

Un exemple avec Garamond :

Sacrés caractères – Garamond par franceculture

Je vous invite à toutes les découvrir sur le site de France Culture.

La publicité en ligne : invisble
Mercredi / déc 10, 2014 /

La publicité en ligne : invisible ?

Camille LEBRE / Blog, Publicité, Publicité online, Veille / 0 Comments

La publicité en ligne représente aujourd’hui 20% des dépenses de l’industrie de la publicité. Cependant, Google remet en question son efficacité. D’après lui une grosse moitié ne serait pas vu…

Si l’on met de côté les « Adblockers », véritable diable de la publicité en ligne, et leurs déboires en justice, la majorité des publicités en ligne ne servirait à rien.

« En réalité, selon une étude récente d’Active View de Google, nous avons constaté que 56,1% de toutes les annonces n’ont pas été mesurées comme visibles. » , annonce Doubleclick Advertisers (filiale de Google).

D’après Média Rating Council, une publicité serait visible lorsque 50% des pixels sont vus pendant au mois 1 seconde.

Doubleclick précise que « la visibilité moyenne d’un éditeur est de 50,2%. Cela signifie qu’un petit nombre d’éditeurs est à l’origine de la majorité des impressions non visibles et tire vers le bas la visibilité moyenne des impressions de près de 6% » .

Les annonceurs doivent désormais réfléchir à comment maximiser la visibilité de leur annonce par rapport à leurs concurrents.

Il est important de noter que la publicité en ligne est le principal levier du chiffre d’affaires de grandes entités comme Facebook ou Google (90% de leur chiffre d’affaire d’après Quartz). Mais la firme de Mountain View ne s’arrête pas là, elle travaille sur Google Contributor, une plateforme de financement participatif. Le principe : payer un abonnement mensuel pour surfer sans publicité. Google reversera une partie des sommes collectée aux éditeurs acceptant de ne pas diffuser de publicité sur leur site.

Décidément, Google continue de faire régner sa loi sur internet.

Source : Journal du Geek